COMMENT SAUVER DES MILLARDS – 3E TEXTE DUNE SÉRIE DE 3

Artboard 1

La FPQ lance sa grande étude sur les consultations de santé en pharmacie!

L’idée de cette étude découle d’une analyse des données publiques qui sont assez surprenantes lorsqu’elles sont mises en commun :

Quand on sait que près du 2/3 des consultations annuel-les (62%) dans les urgences des hôpitaux au Québec (de niveau de priorité P4 et P5) pourraient être en bonne partie réglables par une seule consultation santé d’un pharmacien d’officine;
Quand on sait que les raisons de consultations suivantes sont de niveau P4 ou P5 : une brûlure mineure, un rhume, une fièvre, un épisode de constipation ou de diarrhée, une otite externe une toux un mal de gorge, un mal de tête non migraineux ou un mal de dos de léger à modéré;
Quand on apprend qu’environ 370 000 personnes par année quittent les salles d’urgences des hôpitaux après être passés au triage de l’infirmière mais avant de voir un médecin et ce, en bonne partie à cause du temps d’attente;
Quand on sait qu’il en coûte environ 200$ pour le seul triage fait par l’infirmière;
Quand on connaît le coût élevé unitaire des consulta-tions en hôpital pour urgences mineures (coût du triage par l’infirmière – 197$ – qui est à additionné au coût du passage devant le médecin);
Quand on réalise qu’en transférant des salles d’urgence vers les pharmacies d’officine l’équivalent de 2 consulta-tions journalières toute l’année durant, les pharmaciens québécois feraient économiser environ 1 milliard par année en consultations. Par contre, ceci ne tient aucune-ment compte des salaires des médecins dans les salles d’urgence (qui seraient à rajouter en surplus à ce milliard) car le but ici de l’Étude-FPQ n’est nullement d’élaborer sur les salaires des médecins.
Quand on pense aux consultations de niveau 4 et niveau 5 se présentant au quotidien EN PLUS… dans les cliniques sans rendez-vous … et qui seraient probable-ment traitables en officine par à une simple consultation d’un pharmacien…
Et bien, on arrive à en tirer des conclusions potentielles qui demandent à être démontrées plus concrètement; d’où l’utilité de cette étude en cours.

 

Cette étude cherche à prouver la conclusion suivante : par le nombre des consultations santé prodiguées à leurs patients, les pharmaciens québécois rendent déjà les soins de santé plus accessibles, plus rapides, plus présents sur l’ensemble du territoire ainsi que les rendent moins onéreux pour tous. Donc, pour une meilleure accessibilité et pour minimiser les coûts du système de santé, est-il logique de croire que les pharmaciens du Québec seraient en mesure d’effectuer un surplus d’au minimum 2 consultations santé par jour?

En conclusion,un autre point de réflexion intéressant est qu’en désengorgeant encore davantage le système de santé, les pharmaciens diminueraient aussi le temps d’attente pour le prise de rendez-vous chez votre médecin.

 

Votre pharmacien désire attirer votre attention sur un sujet connexe :

Les rendez-vous médicaux

Selon des données rendues publiques par l’Institut Fraser, lors de certaines journées dans les bureaux de médecins, il y a jusqu’à 40% d’absence des patients, ce qui est un vrai fléau! En effet, si cette tendance désastreuse continue de prendre de l’ampleur, on en viendra à attendre 2 fois plus de temps que nécessaire au Québec pour pouvoir rencontrer un médecin spécialiste ou autre. Nous trouvons cette réalité déplorable et par conséquent, nous recomman-dons qu’individuellement, nous tous dans la population agissions ensemble pour réussir à inverser cette tendance, qui est encore trop peu connue du public. En effet, la chose pourrait se faire simplement en prenant bien soin d’inscrire dans un calendrier-santé spécifique pour chaque membre d’une famille, tous les rendez-vous de médecin, dentiste, CLSC, hôpital, physio, chiro, etc.

En bref, en développant une meilleure gestion des rendez-vous santé dans notre société, il sera davantage possible d’écourter le temps d’attente ainsi que d’améliorer l’accessibilité pour tous pour nos rendez-vous médicaux.

 

Nicolas Bergeron

Président de la FPQ

RETOUR DE LA FPQ SUR LES FRAIS ACCESSOIRES

Retour de la FPQ sur les Clarifications obtenues du MSSS sur les frais accessoires 25 janvier 2017 - Revenons un…

En savoir plus

Comment sauver des milliards – 1er texte d’une série de 3

Comment sauver des MILLIARDS? Votre pharmacien : votre sauveur ! Cet article a été écrit dans l'optique de trouver une…

En savoir plus

COMMENT SAUVER DES MILLIARDS – 2E TEXTE D’UNE SÉRIE DE 3

Comment sauver des MILLIARDS? Des solutions à appliquer! En référence à l'article « Comment sauver des milliards? Votre pharmacien :…

En savoir plus