LA FPQ RÉAGIT À LA SITUATION DES STAGES EN PHARMACIE!

Artboard 1 copy 7

La FPQ réagit à la situation des stages en pharmacie !

Il est maintenant le temps pour la Fédération des Pharmaciens du Québec d’énoncer plus fortement sa position PRO-étudiante.

En effet, la FPQ est la seule association de pharmaciens où l’on retrouve d’emblée des étudiants en pharmacie ainsi que des pharmaciens de tous les milieux de pratique exerçant déjà la profession.

La FPQ a toujours tendu la main aux étudiants car ils sont carrément notre espoir pour le futur. La profession de pharmacien en est rendue à traverser un carrefour historique en ce qui a trait concrètement à son évolution. À la FPQ, nous croyons fermement à l’implication aussi des étudiants pour influencer positivement l’avenir de notre si belle profession de pharmacien. Les étudiants ont, depuis la création de la Fédération, une voix publique et professionnelle qui peut porter encore plus loin leurs idéaux et leur volonté d’être de vrais moteurs de changements visant l’amélioration de la pratique ainsi que du système de santé québécois dans le but que toujours et toujours plus, la population en soit la très grande gagnante!

Pour résumer, la FPQ demande à tous les pharmaciens et surtout à tous ses membres de bien vouloir réévaluer leur possibilité d’accueillir un ou des étudiants en stage et ce, dès que possible. SVP, au nom de la profession, contacter les universités pour les en informer et prendre action pour recevoir notre relève à tous.

 

Nirvishi Jawaheer, secrétaire et Vice-présidente de la FPQ

Nicolas Bergeron, président de la FPQ

«La situation des stages en pharmacie est de plus en plus inquiétante pour les étudiant(e)s. Étant donné que ces stages représentent le quart de notre cursus universitaire, il va sans dire qu’il faut rapidement trouver des solutions afin de sortir de cette crise et ainsi éviter d’accumuler un retard encore plus important pour la diplomation des cohortes futures. Je salue l’initiative de la FPQ et j’espère que la rencontre prochaine du 27 mars permettra la mise en place de solutions concrètes afin de réintégrer les étudiant(e)s dans les pharmacies du Québec tout en assurant un milieu de travail correspondant à ce que nous apprenons sur les bancs d’écoles » affirme Nicolas St-Onge, Président de l’AÉPUM.

Les patients bénéficient déjà fréquemment des consultations de première ligne en pharmacie mais devraient le faire davantage afin de diminuer les coûts en santé et d’optimiser l’accessibilité aux soins

Montréal, le 13 novembre 2018 – Une étude indépendante pilotée par la Fédération des pharmaciens du Québec (FPQ) et réalisée…

En savoir plus

RETOUR DE LA FPQ SUR LES FRAIS ACCESSOIRES

Retour de la FPQ sur les Clarifications obtenues du MSSS sur les frais accessoires 25 janvier 2017 - Revenons un…

En savoir plus

Comment sauver des milliards – 1er texte d’une série de 3

Comment sauver des MILLIARDS? Votre pharmacien : votre sauveur ! Cet article a été écrit dans l'optique de trouver une…

En savoir plus